La Roche à Mailhot

 Dans la catégorie Canada

Il y a quelques années de cela, à l’époque où les routes n‘étaient que des sentiers, les habitants du village de Deschaillons au Québec, décidèrent d’un commun accord, d’améliorer les routes qui menaient vers chez eux. C’était l’année 1810. D’une volonté commune de vouloir rendre l’entrée de leur village accessible plus facilement, ils décidèrent de travailler ensemble bénévolement.

Tous les jours à l’aurore, sous le froid glacial et humide, les courageux travailleurs prenaient la route en direction du chantier. Ils étaient forts et déterminés. Ces hommes bossaient dans la bonne humeur et sans relâche. Ils étaient tous, contents de voir que cela évoluait, ce qui mettait de la joie dans leur cœur.

Un après-midi, juste après un virage, ils arrivèrent à un endroit où il y avait un grand rocher, en plein milieu de la route.

  • « Ce rocher est bien gros, » dit l’un des hommes. « Réunissons nos forces, et essayons de le pousser en dehors de la route ! »

Effectivement, le rocher était ci énorme, que même à plusieurs ils n’arrivèrent pas à le bouger.

  • « Essayons encore ! » dirent-ils

Mais rien n’y fit. Ils ne réussir pas à le déplacer. Mais les courageux villageois, ne se découragèrent pas.

  • « C’est parce qu’on a faim qu’on n’y arrive pas ! » dit un des hommes.
  • « Faisons une pose pour manger ! Je suis sûr que le ventre plein, on réfléchira mieux et on pourra le pousser sur le côté !» dit un autre.

Ils partir donc tous ensemble, chez l’habitant le plus proche, réchauffer leurs repas. Une bonne entente régnait toujours dans ce village. Ils mangèrent à une grande table, en se partageant un bon vin. Les habitant du village de Deschaillons aimaient s’amuser. Ils adoraient aussi rigoler, chanter et se raconter des blagues.

Un peu avant de retourner au boulot, ils commencèrent à réfléchir au problème du rocher. Car c’était un vrai souci. Les villageois ne voulaient pas s’avouer vaincus. Une chose est sure, ils ne pouvaient pas laisser ce gros caillou, au milieu de la route, car il gênait vraiment le passage.

A la fin du repas, après avoir remercié leur hôte, ils retournèrent sur leurs chantiers. Et là, miracle ! L’énorme bloc avait été déplacé, et posé sur le bord de la route. Ils étaient tous surpris, d’autant plus, qu’il n’y avait personne d’autre qu’eux dans les alentours. Ils décidèrent malgré tout, sans se poser plus de question, de continuer le travail. Ils purent ainsi terminer l’amélioration de l’axe qui mène vers le village.

Ils apprirent par la suite que c’était leur voisin, le géant Modeste, qui l’avait fait pour les aider.

La légende raconte que le géant Modeste, habitait dans ce village depuis des années. Il était courageux et était doté d’une force exceptionnelle. C’est pour cette raison que ses voisins le craignaient.

Les gens de Deschaillons décidèrent tous, d’aller le remercie, et de lui montrer leurs gratitudes.

Depuis ce jour, l’énorme rocher fut baptisé, « La roche à Mailhot ». Et aujourd’hui encore, on peut la voir sur la route 132 Deschaillons-Saint-Laurent au Québec. Monument en mémoire au géant Modeste Mailhot.

Suivez nous !
Les derniers contes

Publier un commentaire

error

Vous appréciez ? Partagez !