Le Petit-Doigt

 Dans la catégorie Japon

Il était une fois dans un village lointain un homme et une femme, mariés depuis plusieurs années étaient tous triste car ils n’avaient pas d’enfant. Ils désiraient absolument avoir un petit garçon. Ils prièrent tant et si bien que les Dieux finirent par exaucer leurs souhaits et leurs donna un bébé. Mais il était tout petit. Pas plus grand qu’un doigt de la main. Ses parents l’appelèrent Petit-Doigt ! Ils l’aimaient beaucoup.

Les années passèrent mais l’enfant ne grandissait pas. A 10 ans il avait toujours la taille de sa naissance.

Quand il devint adolescent il dit à ses parents qu’il veut aller à la capitale chercher du travail. Son père lui offrit un bol qu’il mit sur sa tête en guise de parapluie et des baguettes qu’il utilisa pour l’aider à marcher. Il lui offrit également une aiguille qu’il ficha à sa ceinture comme une épée.

Petit-doigt parti à l’aventure. Il marcha longtemps jusqu’à une rivière. Il monta à bord du bol de riz et navigua jusqu’à la capitale en se servant des baguettes à la place des rames.

Une fois arrivé à Kyoto capitale du japon, il courut se réfugier devant la porte d’une grande maison, car il y avait beaucoup de monde et il avait peur de se faire écraser. C’était la maison d’un grand seigneur. Il fut accueilli dans cette demeure. La princesse tomba sous le charme de petit-doigt. Partout où elle allait elle l’emmenait avec elle. Il passait ces journées à aider la princesse et à s’entrainer avec son épée à devenir un samouraï. Il était heureux.

Un beau jour la princesse décida d’aller prier au temple. En chemin ils furent attaqués par un gigantesque Oni qui voulait enlever la princesse. Très malin, Petit Doigt avait un plan. Il défia le monstre et lui dit :

« Arrière toi ! Tu ne me fais pas peur ! Il faudra que tu te mesures à moi d’abord ! »

L’Oni trouva que Petit Doigt était prétentieux car petit comme il est, il n’avait rien à craindre. Il éclata de rire et attrapa Petit-Doigt d’une main et l’avala d’une seule bouchée tellement il était minuscule. Mais Petit-Doigt avait gardé son épée. Il le sortit et commença à donner pleins de coup d’aiguille dans l’estomac de l’Oni. Il donna tant et tant de coup que le monstre fini par le recracher et s’enfuit en laissant tomber accidentellement son arme. C’était un maillet magique.

La princesse le ramassa avec enthousiasme et demanda à Petit-Doigt de faire un vœu. Il fit le souhait de devenir grand. Alors la princesse lui lança un grand coup de maillet sur la tête et il se mit à grandir grandir jusqu’à devenir un grand et beau jeune homme. Il était enfin un vrai samouraï !

Le seigneur se réjouit en apprenant les exploits et la métamorphose de Petit- Doigt et lui donna la princesse en mariage.

Suivez nous !
Les derniers contes

Publier un commentaire

error

Vous appréciez ? Partagez !