La Légende de Mahsuri

 Dans la catégorie Thaïlande

Mahsuri était la fille d’un couple de Thaïlandais modestes, qui décida un jour de quitter l’île natale de Phuket, pour s’installer sur l’île réputée riche de Langkawi, à la recherche d’une vie meilleure.

Elle était certainement la plus belle de Langkawi, et elle ne mit pas longtemps à rencontrer, puis épouser le célèbre guerrier Wan Darus.

Cependant, et rapidement, son mari dû partir en guerre, laissant ainsi Mahsuri se débrouiller seule par obligation. Quelques temps après le départ du mari, Mahsuri se lia d’amitié avec un jeune homme nommé Deraman, influant et particulièrement charmant.

C’est alors que l’épouse du chef de village commença à démontrer sa jalousie, irritée par la beauté de Mahsuri.

Elle répandit alors la rumeur selon laquelle Mahsuri serait infidèle, et aurait une liaison avec Deraman en l’absence de son mari, parti au combat.

Rapidement, les rumeurs devinrent suffisamment fortes et néfastes pour que certains villageois se mettent à l’accuser ouvertement d’adultère.

Mahsuri plaida évidement son innocence, mais en vain, personne ne la croyant.

Elle fut rapidement condamnée, et devait être attaché à un arbre, puis poignardée à mort. Mais cela n’a pas fonctionné. En effet, après chaque tentative d’exécution, Mahsuri leur demanda de la tuer avec le Kris de sa famille.

Quand elle fut poignardée avec cette dague spéciale, du sang blanc coula de ses plaies, ce qui démontra selon les légendes locales, son innocence, mais de manière fatale…

Soudainement, une volée d’oiseaux couvrit le corps de Mahsuri, afin de tenter de la sauver. Mais il fut trop tard.

Et lors de son dernier souffle, Mahsuri entrepris de maudire l’île de Langkawi sur sept générations, et de  la couvrir de malchance durant cette longue période.

Quelques années plus tard, l’île fut reprise par le Siam. Les villageois brulèrent leurs propres rizières, plutôt que de les laisser aux mains des Siamois.

Après huit générations, la malédiction fut levée et l’île de Langkawi prospéra à nouveau.

Suivez nous !
Les derniers contes

Publier un commentaire

error

Vous appréciez ? Partagez !