La Légende de Mushkil Gusha

 Dans la catégorie Iran

En ce temps là dans un village lointain, vivait un livreur d’épines avec sa femme et sa fille. Ils habitaient dans un petit chalet et n’avait pas beaucoup à manger. Un jour où leur réserve était presque à sec, le mari décida d’aller dans le désert chercher des épines à vendre.

Très courageux, il partit à l’aube et ne revint que très tard dans la nuit. Malheureusement, quand il voulut rentrer chez lui il trouva la porte fermée à double tour. Sa femme et sa fille se sont endormies. Il du dormir dehors.

Au petit matin il retourna de nouveau dans le désert et revint toujours très tard, car il voulait ramasser beaucoup d’épines. Mais encore une fois la porte était fermée à double tours. Et cette nuit encore il dormit à la belle étoile.

Le troisième soir il trouva toujours la porte fermée mais cette fois il mourait de soif et de faim. Il éclata en sanglot.

  • « Que vais-je devenir. J’ai faim mais je ne peux pas entrer chez moi. Et que va devenir ma famille. Il n’y a presque plus rien à manger. »

Un étranger à cheval passait justement à ce moment-là et lui demanda :

  • « Pourquoi pleures-tu ?

Le cueilleur d’épines lui raconta entre 2 sanglots, son histoire. L’étranger lui dit alors :

  • « Récite 7 prières, ferme les yeux et monte derrière moi. »

Ils galopèrent dans le désert, jusqu’à un endroit où il y avait des cailloux de différentes formes. L’étranger demanda au cueilleur d’épine de ramasser autant qu’il en pouvait. Le pauvre homme se demandait à quoi cela pourrait bien lui servir mais accepta de faire ce que lui demandait l’étranger. Il ramassa un sac plein de cailloux. Puis l’étranger le ramena chez lui. Mais juste avant de le laisser il lui dit ceci :

  • « Récite 7 prières, ouvre les yeux et saute du cheval. Et n’oublie jamais, tous les vendredis tu devras raconter à quelqu’un l’histoire de Mushkil Gusha, le redresseur des torts, et offrir des dattes et du raisin en mémoire de lui. »

Le cueilleur d’épines promis de le faire et de ne pas manquer à sa parole. Arrivé devant chez lui, il frappa à sa porte. Sa femme et sa fille furent très heureuse de le revoir et lui prépara un bon bol de soupe chaude. Avant de se mettre à table il posa le sac de cailloux dans un coin de la pièce.

En pleine nuit, lui et sa femme furent réveillés par une forte lumière jaunâtre qui éclairait la pièce. Très étonnés et curieux, car il n’avait pas laissé de bougie allumée, ils se levèrent et alla voir d’où provenait cette lumière.

C’étaient le sac de cailloux qui brillaient. Ils s’approchèrent et virent avec stupeurs et émerveillement que les cailloux s’étaient transformés en pierres précieuses !

Au petit matin, la femme alla au marché vendre à un joaillier. Après avoir examiné la pierre celui-ci lui dit :

  • « Je vous propose 10 pièces d’or.
  • « Vous plaisantez ! » Dit la femme qui n’avait jamais vu autant d’argent.
  • « 20 pièces. »
  • Vous vous moquez de moi ! »

Le marchand augmenta encore un peu son prix. Cela agaça fortement la femme qui finit par lui dire :

  • « Ecoutez monsieur, je vous demande juste de me donner ce qu’elle vaut ! »

Alors le joaillier lui donna 100 pièces d’or.

C’est ainsi qu’ils devinrent riches et construisirent un château pour leur fille en face du château royal. Un jour la fille du roi et la fille du nouveau riche alla se baigner dans une rivière. La princesse perdit son collier de diamant et accusa son amie de le lui avoir volé.

Les biens du cueilleur d’épines furent confisqués. Il se rappela alors qu’il avait oublié sa promesse de raconter l’histoire de Mushkil Gusha tous les vendredis à un inconnu et de lui offrir des dattes et des raisins.

Il croisa à ce moment-là la route d’un homme qui était tout triste, les yeux remplis de larme. Il l’interpella et lui dit :

  • « Je vais vous raconter une histoire. Cela pourra surement vous aider.

L’homme était en deuil. Il allait acheter un linceul pour son fils qui venait de mourir. Il se dit qu’il n’avait rien à perdre à écouter l’histoire de cet homme. Il accepta et pris également les dattes et les raisins. En arrivant chez lui il trouva son fils assis devant la porte et en bonne santé.

La princesse quant à elle retrouva son collier de diamant, et le roi rendit au cueilleur d’épines et à sa famille leur bien.

La légende raconte que l’histoire de Mushkil Gusha, le redresseur des torts, continue à être raconté pour exaucer le désir des justes.

Suivez nous !
Les derniers contes
Commentaire
  • Sam Mine
    Répondre

    Excellente idée que de compiler ces histoires qui illustrent la Conscience collective des différents peuples.

Publier un commentaire

error

Vous appréciez ? Partagez !

Le vieux sage, l'enfant et l'âne