Le Pooka

 Dans la catégorie Créatures

Le Pooka est une des créatures issues de la mythologie Celtique, plus précisément Irlandaise, mais aurait également, selon la légende, des racines au Pays de Galles. Selon les rumeurs locales, il s’agit d’un personnage doté d’une habileté rare, et qui est capable de se transformer en tout et n’importe quoi.

Mais peu importe la chose, ou l’être qu’il imite, il a une faiblesse permanente : en effet, sa peau est sombre en toutes circonstances, raison pour laquelle il préfère attendre la nuit pour agir, et souvent de la mauvaise manière, en cherchant à faire du mal.

Une de ses transformations les plus communes est celle d’un magnifique cheval, dont la crinière flotte au vent, et aux yeux jeunes, brillants. Dès sa transformation terminée, il se met à parcourir les alentours, trottant à pleine vitesse, tout en terrifiant le bétail local, saccageant les récoltes et détruisant outils et petites bâtisses fermières.

Le Pooka est également à l’origine de certaines traditions liées à l’agriculture locale, dont la fête principale annuelle est celle de Samain.
Dans le conté de Down, il a pour habitude de se transformer en un immense et terrifiant Gobelin, réclamant une part de la récolte aux habitants locaux à chaque saison. Raison d’ailleurs pour laquelle à la fin de la récolte, certains tas lui sont laissés par les faucheurs et paysans du coin.

Alors que dans le conté de Laois, c’est en croque-mitaine que se transforme le Pooka, terrifiant ainsi la population locale, une fois la nuit tombée.
Dans les villes de Waterford, ou encore Wexford, c’est un énorme aigle dont il prend l’apparence, et à Roscommon, d’une monstrueuse chèvre noire aux cornes gigantesques.

La légende veut que le simple fait de le voir, empêche les poules de pondre leurs œufs, les vaches de produire du lait, et concernant les voyageurs égarés la nuit, leur sort serait d’être portés par le Pooka, jusqu’aux marais où ils seraient jetés tels des sacs à viande.Ce monstre connaitrait notre langue, et a également pour habitude de se poster à l’entrée des maisons, pour attirer par des bruits bizarres, les habitants à l’extérieur. Si l’habitant ne sort pas, la colère s’emparera du Pooka qui risque d’aller jusqu’à la destruction de l’habitation !

Il est bon de noter que le Pooka est moins dangereux dans certaines autres régions, et peut même aller jusqu’à être utile dans certains cas, car il sait comment lever des malédictions et peut être en mesure de prévenir les habitants d’un village en cas de danger imminent.

Le spécialiste du folklore Irlandais Douglas Hyde décrit le Pooka comme étant une créature ailée sachant parler aux gens uniquement à la date du premier jour de Novembre. Selon lui également, le Pooka est intelligent, voire malin, et possède un don de voyance car il peut prédir ce qui arrivera aux gens ce fameux premier jour de Novembre, et celui de l’année d’après. Pour le remercier, certaines personnes lui déposent des offrandes, des cadeaux et des présents pour le remercier.

La légende raconte qu’un seul homme est parvenu à monter le Pooka. Il s’agirait d’un Roi d’Irlande, Birna BORU. Il aura, selon les dires, utilisé une bride magique, fabriquée à base de poils de queue de sa queue. Le roi serait resté sur son dos jusqu’à épuisement. Le pooka vaincu, le Roi l’abandonna avec 2 promesses à tenir : premièrement, le Pooka devait cesser immédiatement d’importuner les habitants des villages avoisinants, et secondement, qu’il n’attaquerait plus jamais aucun Irlandais, sauf ceux qui feraient preuve d’ivresse et ayant de mauvaises intentions.

Sur le coup, le Pooka accepta de tenir ses promesses, mais… c’est sans compter sur la ruse et la cruauté qui habite ce démon ! Il oublia les promesses très rapidement, et se remit à terroriser les habitants des environs.

Suivez nous !
Les derniers contes

Publier un commentaire

error

Vous appréciez ? Partagez !

Méduse